Syndication

  • Flux RSS des articles

Une épopée moderne dans les cinquante états américains

 

 

 

 

Bienvenue !

 

Vous trouverez dans ces pages un blog qui debuta sur l'idee de raconter, avec de nombreuses anecdotes loufoques et surtout abondamment deformees pour la plupart par mon imagination fertile, les six mois que j'ai passes a Boston de mi-fevrier 2007 a mi-aout 2007. Cela continua - alors que je devais rentrer en France en aout 2007 - avec les deux ans que j'y ai passes jusqu'en octobre 2009. Depuis, alors que je devais a nouveau rentrer pour de bon en octobre 2009, les articles continuent a s'entasser pour narrer mes peripeties aux Etats-Unis, tandis que la date d'un retour en France s'eloigne d'annee en annee.

Mon blog s'est concentre de 2009 a 2014 sur la tres noble quete dans laquelle je m'etais lance : mettre le pied dans chacun des cinquante etats americains, et si possible me rendre dans chacune des cinquante capitales et en admirer les cinquante capitoles. Mission accomplie. Et maintenant ? Maintenant je me repose...

Je regroupe mes voyages en categories distinctes, ce qui permet de les suivre de bout en bout facilement.

  • 23 articles pour raconter mon road-trip dans les Midwest & Mountain states, juin 2014, voyage qui m'a permis de boucler ma visite des 50 etats americains (carte)
  • 4 articles pour raconter ma viree au Quebec, octobre 2013 (carte)
  • 16 articles pour raconter mon voyage en Islande, juin-juillet 2013 (carte)
  • 20 articles pour raconter mon road-trip en Californie et au Nevada, decembre 2012 (carte)
  • 22 articles pour raconter mon road-trip en Arizona et Utah, juin 2012 (carte)
  • 12 articles pour raconter mon road-trip dans le Minnesota et les Dakotas, mai 2012 (carte)
  • 23 articles pour raconter ma croisiere en Alaska, juin-juillet 2011 (carte)
  • 10 articles pour raconter mon court road-trip de 580 miles dans le Delaware et la Virginie, juin 2011 (carte)
  • 13 articles pour raconter mon road-trip de 870 miles dans l'Iowa et l'Illinois, mai 2011 (carte)
  • 22 articles pour raconter mon road-trip de 1400 miles au Texas et au Nouveau-Mexique, decembre 2010 (carte)
  • 21 articles pour raconter mon voyage a Hawaii, septembre 2010 (carte)
  • 8 articles pour raconter mon mini road-trip pour me rendre au Lake Powell, dans l'Utah, juin 2010 (carte)
  • 24 articles pour raconter mon road-trip de 1700 miles dans les etats du centre-sud, decembre 2009 (carte)
  • 13 articles pour raconter mon flash-trip de 820 miles dans l'Ohio et le Kentucky, juillet 2009 (carte)
  • 21 articles pour raconter mon road-trip de la cote Atlantique de la Floride a Nouvelle-Orleans, mai 2009 (carte)
  • 40 articles pour raconter mon road-trip de 2330 miles dans les 'Dixie' states, au sud-est des US, decembre 2008 (carte)
  • 5 articles sur mon week-end dans le Nebraska, octobre 2008 (carte)
  • 26 articles pour raconter le road trip de 2100 miles dans le nord-ouest americain, septembre 2008 (carte)
  • 25 articles pour raconter mon road trip dans les Grands Lacs de trois jours et 1800 miles, aout 2008 (carte)
  • 32 articles pour raconter mon road trip vers le sud de cinq jours et 2200 miles, mai 2008 (carte)
  • quelques photos de mon week-end ereintant de ski a Denver, mars 2008 (carte)
  • 10 articles pour raconter mon week-end a Miami, decembre 2007 (carte)
  • 20 articles pour raconter mon road trip de trois jours et 1200 miles dans la Nouvelle-Angleterre, aout 2007 (carte)
  • 25 articles pour montrer toutes les photos de mon voyage a Washington et New York, juillet 2007 (carte)
  • 17 articles pour raconter mon periple de 1000 miles dans l'Ohio-Indiana-Kentucky, juillet 2007 (carte)
  • 5 articles pour raconter mon week-end au Dale Hollow Lake dans le Tennessee, juin 2007

 

Tres drole : j'ai aussi créé une carte globale.

Vendredi 20 juin 2014 5 20 /06 /Juin /2014 16:00

Publié dans : road trip Mountain

article precedent 6/23

 

Ce road-trip va etre riche en capitoles, il est temps de nous y mettre. Pendant que C2 se relaxe a l'hotel je reprends la voiture pour me rendre au State Capitol du South Dakota.

 

 

C-Capitole 5097S

South Dakota State Capitol

 

Le South Dakota devint un etat en 1889 et il fallut plusieurs votes pour que sa capitale soit confirmee comme etant Pierre. Le capitole y fut construit entre 1905 et 1910 et n'a jamais brulé. Une fois n'est pas coutume, le "Self Guided Tour Script" distribué dedans n'essaie pas de nous bourrer le crane en affirmant que le capitole est un 'ze most' par-ci ou un 'ze finest' par-la. En fait par mesure d'economie le batiment ne fut pas construit sur des plans originaux mais en tant que version (modifiée) du capitole du Montana. Bien, nous verifierons cela en personne dans quelques jours !

De nombreux memoriaux militaires se trouvent a cote du capitole, ainsi qu'un lac artificiel alimenté par un puit artesien dont l'eau a 33°C lui permet de ne pas geler en hiver.

 

C-Capitole 5091S

World War II Memorial

 

Je rentre dans le capitole me mettre au frais et savourer ma visite. Il n'y a quasiment personne a l'intereur, hormis une equipe d'ouvriers qui installent un echafaudage dans l'escalier principal. Ca ne m'empeche pas d'aller fouiner partout.

 

C-Capitole 5115S

du marbre et de l'echafaudage

 

 

C-Capitole 5110S

sous la rotonde

 

 

C-Capitole 5111S

les dakotais du sud sont grands amateurs de tauromachie

 

Pour etre plus exact mon petit guide papier indique que ces peintures circulaires representent des deesses romaines, et que celle en bleu sur la photo ci-dessus est Europe tenant les cornes de Zeus (qui s'etait transformé en boeuf pour enlever la belle). Le seul probleme est que Zeus est un dieu grec, pas romain. Mmm... grec, romain, quelle difference apres tout ? Comme disent les francais, c'est du chinois... et comme disent les ricains, That's Greek to me !

 

 

 

C-Capitole 5112Sb

le drapeau francais !

 

Sous la rotonde se trouvent les sceaux et les drapeaux des gouvernements qui ont exercé leur souverainete sur la zone geographique qui est aujourd'hui le Dakota du sud. Le drapeau francais fait bien entendu reference a la Louisiane francaise, qui s'etendait du golfe du Mexique jusqu'au Canada, en englobant les Dakotas.

Passons a des choses plus interessantes et inspectons methodiquement l'interieur du capitole. Premiere constatation : ce n'est pas un capitale, c'est la tour de Pise !

 

 

C-Capitole 5107S

image non deformée par mon appareil

 

 

Regardez bien le plafond et le sol entre les deux rangees de colonnes. Ils penchent a droite, oui oui ! Le sol s'est tassé de maniere non uniforme sous le batiment depuis sa construction ce qui en fait bouger les fondations. Rien qui me choque : tout batiment americain de plus de cent ans qui se respecte a un plancher qui fait des vagues et penche tendrement d'un cote ou de l'autre, comme un vieillard une personne du quatrieme age qui a besoin de sa canne pour ne pas tomber.

 

C-Capitole 5105S

mystere au capitole : quel est ce petit carreau bleu ?

 

D'apres la legende, soixante-six artistes italiens furent employes pour carreler le capitole. Contrairement a leur habitude, il ne leur fut pas possible de laisser une signature personnelle de leur travail. Au lieu de cela chacun se vit remettre un petit carreau bleu, a placer selon leur envie. Seuls cinquante-cinq de ces carreaux ont ete localises, et l'emplacement de celui que j'ai pris en photo est obligeamment fourni par mon guide papier. Si j'avais eu cinquante-cinq (ou soixante-six ?) heures devant moi j'aurais bien cherché les autres.

Pour le reste c'est un capitole standard. Des coins et recoins, des couloirs vides, une bibliotheque avec mezzanine encombree d'ouvrages juridiques, des portes fermees a clef (pourquoi ?), d'autres qui me laissent circuler librement (ah...). Je pense qu'on pourrait tourner des films d'epouvante epatants dans les capitoles avec un peu d'imagination. Je dois en manquer car je n'y ai jamais vu, entendu, ou ressenti un seul ectoplasme. Ce n'est pas faute d'avoir passé des heures dans des capitoles tous plus deserts les uns que les autres.

 

 

C-Capitole 5123S

la Senate Chamber en travaux

 

 

C-Capitole 5143S

la House Chamber en desordre

 

 

C-Capitole 5134S

C-Capitole 5139Sb

is there anybody in there ?

 

 

C-Capitole 5144S

pas beaucoup de gratte-ciel a Pierre

 

 

Satisfait de ma visite je ressors a l'air libre prendre une photo pour ma page des capitoles. On progresse, on progresse !

 

C-Capitole 5147S

un capitole...

 

 

C-Capitole 5151S

... et moi !

 

 

C-Capitole 5157S

... et lui !

 

 

Pour le diner nous allons dans un restaurant italien. Comme la limite entre les fuseaux horaires "Mountain Time" et "Central Time" coupe le South Dakota en deux, nous nous sommes levés ce matin avec deux heures de difference avec Boston et ce soir nous n'avons plus qu'une heure de difference. Nous ne sommes donc en avance que d'une heure par rapport aux locaux en allant manger "a l'heure de Boston", et bien que nous soyons vendredi soir le restaurant est loin d'afficher complet. C'est bien, Pierre, c'est calme.

 

 

C-Capitole 5167S

une Pontiac Silver Streak devant le restau

 

 

Bilan du jour : 206 miles (331.5 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 638 miles (1026.5 km) depuis l'aeroport de Denver. Bonne nuit !

 

article suivant 8/23

Voir les 0 commentaires
Ecrire un commentaire
Vendredi 20 juin 2014 5 20 /06 /Juin /2014 15:00

Publié dans : road trip Mountain

article precedent 5/23

 

Le programme routier de cet apres-midi consiste a parcourir les 112 miles qui nous separent de Pierre, la capitale du South Dakota. Pierre est une des rares capitales d'etat des US a ne pas etre desservie par une interstate, une des quatre sur cinquante pour etre precis d'apres wikipedia. Ca me convient tres bien ! Nous allons prendre des 'petites' routes et a peine utiliser l'I-90 pour progresser vers l'est (voir la carte ici).

En arrivant du Badlands National Park sur la SD-240 et juste avant la sortie 131 de l'I-90 se trouve la "contact station" du Minuteman Missile National Historic Site. Cette contact station est juste un petit batiment en prefabriqué qui permet de s'enregistrer pour la visite du "Delta-01 Launch Control Facility" (centre de controle de lancement [de missiles]). Le "Site" au complet comprend egalement la "Delta-09 Launch Facility" (centre de lancement = silo enfoui contenant des missiles prets a l'emploi). Qu'est-ce que c'est que tout ca ? Tres simple. Ces deux installations Delta font partie du reseau de missiles nucleaires deployes par les US pendant la guerre froide, missiles capables d'atteindre leurs cibles (Moscou, par exemple...) en une trentaine de minutes. Pour en apprendre plus sur la puissance de destruction des missiles Minuteman II je vous invite a consulter l'article de wikipedia sur le sujet. Le nom Minuteman, a forte connotation patriotique, fait reference aux 'minutemen', les membres des milices en lutte contre les Britons pendant la guerre d'independance.

Les Grandes Plaines des Etats-Unis sont des terres tres fertiles : en plantant la bonne graine et avec un engrais adapté, il est possible d'y faire pousser des missiles nucleaires. Les Etats-Unis ont su en tirer profit : ils en ont fait pousser des centaines - pendant que l'URSS faisait de meme sur son territoire. Une fois mûrs ces missiles doivent etre stockés dans des silos refrigeres, d'ou le nom de guerre "froide".

A mon grand regret attendre la prochaine visite guidee du Launch Control Facility nous mettrait trop en retard sur le sacro-saint horaire. Nous avons juste le temps de prendre quelques photos et de recuperer un depliant sur ce National Historic Site.

 

B-route 5032S

pas de visite panpan-boumboum aujourd'hui, snif

 

Ce n'est pas grave, nous nous consolons avec la belle route qui nous attend jusqu'a Pierre, toute en longues lignes droites. 12 miles d'interstate vers l'est, 15 miles vers le nord sur la SD-73, 26 miles vers l'est sur la US-14, 22 miles vers le nord encore sur la US-14, 39 miles vers l'est toujours sur la US-14, et voila Pierre.

 

B-route 5035S

Cactus Flat cafe

 

 

B-route 5037S

un petit coup d'interstate vers l'est

 

 

B-route 5045S

B-route 5046S

vers le nord sur la SD-73

 

Il n'y a personne sur la route, c'est le pied. Nous vivons la quintessence du road-trip.

 

B-route 5050S

du bon road-trip je vous dis !

 

 

B-route 5056S

Molyneux Cabin dans le hameau Philip, cahute ayant servi d'ecole au debut du vingtieme siecle

 

 

B-route 5064S

?? Cafe a Midland SD

 

 

B-route 5065S

zut, c'est fermé... nous rappellerons plus tard alors

 

 

B-route 5068S

vers le nord sur la US-14 dans la campagne du South Dakota

 

 

B-route 5078S

vers l'est sur la US-14 dans la campagne du South Dakota

 

Nous arrivons a Pierre, fondee en 1880 et capitale de l'etat du South Dakota depuis son admission dans l'union des Etats-Unis en 1889 (le meme jour que le North Dakota). La ville se trouve a peu pres au centre geographique de l'etat. Sur la rive nord-est du Missouri elle fait face a Fort Pierre, une localité qui trouve son origine dans un fort et comptoir commercial etabli par Perre Chouteau. Pierre Chouteau etait americain mais son nom est bien francais, son pere Jean Pierre Chouteau (je cite wikipedia) etant né en Louisiane en 1758, alors francaise.

Pierre est une petite ville calme. En plus d'etre une capitale sans interstate, c'est la deuxieme capitale la moins peuplee des Etats-Unis apres Montpelier, Vermont.

 

B-route 5086S

Pierre's First School House. Combien d'eleves peuvent rentrer dans cette boite d'allumettes ?

 

Qui dit capitale dit capitole. Ah... mon premier capitole de ce road-trip ! Je dois le savourer. Nous allons prendre nos quartiers a l'hotel et je fonce, seul, admirer le siege du gouvernement sud-dakotais. Seul car C2 a peu d'interet pour les vieux batiments !

 

B-route 5156S

yes ! Yes !

 

artlcle suivant 7/23

Voir les 1 commentaires
Ecrire un commentaire
Vendredi 20 juin 2014 5 20 /06 /Juin /2014 11:00

Publié dans : road trip Mountain

article precedent 4/23

 

Il est a peine sept heures et quart du matin en ce vendredi matin au beau ciel bleu, Rapid City dort encore a moitie, et nous sommes deja dans la voiture. Nous commencons par de l'interstate (voir la carte ici) en empruntant l'I-90 vers l'est. Pour les connaisseurs l'I-90 est bien l'interstate est-ouest qui va jusqu'a Boston, donc nous pourrions rouler 1891 miles sans changer une seule fois de route pour arriver dans la capitale du Massachusetts. Nous allons nous contenter aujourd'hui d'une cinquantaine de miles jusqu'a la sortie 110 qui permet d'atteindre la petite ville de Wall ainsi qu'un des acces au Badlands National Park.

 

 

A-Badland 4894S

nous quittons Rapid City

 

 

A-Badland 4901S

c'est tout droit !

 

 

A-Badland 4907S

la campagne verdoyante et ondulante a l'est de Rapid City

 

 

Nous sortons a Wasta a la recherche d'une station-service et n'en voyons pas l'ombre d'une. What a wasta' time ! (gros jeu de mot : wasta' time -> waste of time = perte de temps) Heureusement il y a quelques beaux specimens architecturaux.

 

A-Badland 4909S

A-Badland 4910S

welcome to Packard Cafe a Wasta, SD, 80 habitants

 

Derriere une vitre du Packard Cafe se trouve un ecriteau "vote for Rick Hansen State House". Google, qui sait tout, me redirige vers cette page du site ballotpedia, qui m'indique que Rick Hansen s'est effectivement presenté, en tant que democrate, aux elections de la State House of Representatives (députés) du South Dakota en 2006. Bon, il a perdu les elections avec son acolyte et ce sont deux republicains qui sont alles a l'assemblee a Pierre (capitale du South Dakota) pour ce district. Le South Dakota a l'air d'etre un etat mechamment rouge (republicain) en general. Dans l'assemblee 2013-2014 il y a 53 republicains et 17 democrates. Pauvre Rick, il avait peu de chance, meme avec une pub au Packard Cafe !

Nous retournons sur l'interstate pour douze miles jusqu'a la sortie 110, une des sorties de la petite bourgade de Wall, 766 habitants. C'est marrant, l'article wikipedia sur Wall indique que le village est connu pour son Wall Drug Store, une 'large roadside tourist attraction'. Effectivement, depuis des dizaines de miles de grands panneaux au bord de l'interstate incitent le conducteur credule a faire une halte au Wall Drug Store. Vous me connaissez, je suis immunisé contre ce genre de piege, et nous evitons de tomber dans les panneaux et de foncer dans le Mur (hi hi hi, quels bons jeux de mots ! Je suis en forme). Au lieu de ca nous prenons la SD-240 vers le sud pour atteindre une entree du Badlands NP.

 

A-Badland 4919S

a nous les Badlands !

 

 

A-Badland 4921S

entering Badlands National Park

 

 

Nous payons $15 au ranger a l'entree du parc en echange d'un 'pass' valable sept jours et d'un petit guide papier. Pour notre visite du parc nous allons suivre la route 240 qui permet d'admirer le Badlands Wall et la prairie au gré de nombreux 'outlooks' (points de vue). Il y en a onze pour etre precis sur notre itineraire, et nous nous arretons a presque tous !

 

A-Badland 4924S

dans les Badlands

 

 

A-Badland 4942S

A-Badland 4950S

A-Badland 4961S

la prairie

 

 

 

A-Badland 4930S

A-Badland 4940S  

A-Badland 4963S

A-Badland 4987S

le Badlands Wall

 

Les Badlands tirent leur nom de leur accueil inhospitalier et de la difficulte a les traverser ou s'y installer pour les indiens et les premiers colons blancs. Les trappeurs francais (ils sont partout ceux la !) les appelaient "mauvaises terres a traverser". Le Badlands Wall est une formidable barriere naturelle formee par l'erosion. Pas facile a franchir quand on se deplace a dos de cheval ou en chariot, mais pour l'explorateur moderne et intrepide qui se contente de suivre le ruban de macadam, pas de probleme ! Il y a juste a profiter des paysages fantastiques et observer les animaux sauvages.

La region des Badlands se trouvait au fond d'un ocean il y a des millions d'annees, ce qui explique la presence de nombreux fossiles marins abondamment discutés sur des panneaux au bord de la route. Au gre des mouvements des plaques tectoniques l'ocean s'est retiré, laissant la place a une foret subtropicale qui est devenue une savane puis une prairie avec l'evolution du climat pendant des dizaines de millions d'annees. D'ou de nombreux autres fossiles de creatures terrestres des temps anciens.

Malgre son nom peu engageant, l'histoire recente de la prairie est assez typique des Etats-Unis : pendant des milliers d'annees des tribus de chasseurs, puis des tribus nomades, puis des tribus d'indiens (les Lakota) ont occupe la region en chassant le bison, jusqu'a ce que les colons blancs arrivent, a commencer par ces trappeurs francais. Apres quelques dizaines d'annees de conflits variés il n'est plus resté ni indiens (placés dans des reserves) ni bisons. De nos jours les bisons sont de retour (je suppose qu'ils ont ete reintroduits par l'homme), et une partie du parc est co-gérée avec la tribu Oglala Lakota.

Pas de bisons pour nous aujourd'hui, mais voici tout de meme quelques bebetes.

 

 

A-Badland 4938S

des bighorn sheeps (probablement des femelles a en juger par les cornes)

 

 

A-Badland 4952S

tiens tiens... un trou de taupe ?

 

 

A-Badland 4957S

non, beaucoup plus marrant !

 

A-Badland 4957d

un prairie dog !

 

En francais prairie dog se dit simplement chien de prairie, et cette espece n'a rien a voir avec le chien (sauf parait-il son cri qui rappelle un aboiement). Nous ne les avions pas tout de suite remarqués, mais une fois le premier prairie dog repéré nous nous apercevons qu'il y en a partout, des dizaines et des dizaines, a perte de vue, en train de se promener tranquillement, de chercher (de la nourriture ?), de se tenir sur leurs pattes arriere pour - je suppose - faire le guet, etc. Malgre leur posture rigolote nous restons bien loin de ces petits rongeurs en raison d'un panneau effrayant planté au bord de la route : "Avertissement, la peste Sylvatic a ete reperee dans le Badlands National Park". Je n'ai pas trouvé la traduction de "Sylvatic Plague", a part peste pour plague. D'apres wikipedia cette charmante peste cause la peste bubonique ou la peste pneumonique en passant chez l'homme. Pouark !

Nous finissons notre visite des Badlands par un passage au Ben Reifel Visitor Center ou se trouvent un petit musee, un gift shop (!), et un "Fossil Preparation Lab" ou "Paleontology Lab" ouvert au public. Nous profitons des charmantes tables de pique-nique a l'exterieur pour dejeuner, bercés par le doux chant des engins de chantier qui sont en train de refaire le parking devant le Visitor Center.

 

A-Badland 5011S

ceci n'est pas un arret de bus

 

Pendant que je mange mon bon sandwich Subway je me fais piquer par un moustique que j'eclate sur mon mollet, et je me mets immediatement a craindre d'avoir ete contaminé par la peste sylvatic, ou la peste bubonique, ou la peste pneumonique. Quelle terreur ! Je me sens soudain faible, fievreux, fatigué, pestiféré, a l'aiiiiide ! C2 me dit que c'est tout dans ma tete. Allez, je crois que ca ira mieux des que je m'installerai derriere le volant, clim' a fond. Voila...

Nous quittons le parc par la Northeast Entrance, bien contents de notre visite (eclair ?) de deux heures et demi. J'ai remarqué que plus la matinee avancait, plus la densite de touristes augmentait autour de nous, d'ou l'interet de commencer nos journees tot. Cela peut aussi etre du au fait que nous nous sommes progressivement rapprochés de la zone du parc qui voit le plus d'activité : le Visitor Center. Au-revoir les Badlands ! 

 

article suivant 6/23

Voir les 0 commentaires
Ecrire un commentaire
Jeudi 19 juin 2014 4 19 /06 /Juin /2014 16:00

Publié dans : road trip Mountain

article precedent 3/23

 

Les tetes de presidents ! Je vais voir les tetes de presidents ! On connait tous les tetes de presidents que la megalomanie rampante des ricains leur a fait graver dans une montagne. Ce qu'on sait moins (en tout cas je l'ignorais avant de m'occuper de ce voyage) est que ces tetes se trouvent au South Dakota, et sont au centre d'une controverse consequente avec les Natives Americans (les indiens d'Amerique). Vous pouvez en lire plus a ce sujet sur cette page sur un site que je suppose etre a peu pres neutre, et dans mon article precedent. Oh, et des rumeurs circulent sur Internet (c'est-a-dire, sur wikipedia...) a propos de liens louches entre le sculpteur de ces tetes et le Ku Klux Klan. Bon, dans la meme veine on a les freres Lumiere en France.

Allez j'arrete de leur chercher des poux a ces tetes de presidents. Passons a des anecdotes plus legeres a leur sujet ! Eh bien, signe de l'importance de ce monument, il est possible de construire le Mt Rushmore dans Civilization IV, un fabuleux jeu de strategie que je vous recommande chaudement. Le plus ironique c'est que dans le jeu il est necessaire de developper le "fascisme" pour le construire. Comme le fait remarquer sur un forum un internaute amateur de jeux de mots, c'est logique : il faut le fascisme pour construire un monument constitué de 'faces' (visages en angais). Oh, et le sculpteur, qui est-il ? Gutzon Borglum. Gutzon Borglum ? C'est son vrai nom ? Vous me faites une blague... c'est le frere de Zorglub ? Pour finir ce paragraphe, vous ne devez pas rater ca : chaque national park a une section sur le site officiel nps.gov (nps pour National Park Service) avec un code a quatre lettres dans l'URL pour chacun des parks. Pour Mt Rushmore le code est moru, ha ha ha !

 

 

C-MountRushmore 4815S

alors, elles sont ou ces tetes ?

 

 

C-MountRushmore 4826S

au detour d'un virage, en voici une qui apparait !

 

 

C-MountRushmore 4827S

tres interessant...

 

L'acces au monument est gratuit. L'acces a son parking ne l'est pas. Et paf ! $11. Ce n'est pas un monument, c'est un business (moins cher que le Crazy Horse mais bon le Mt Rushmore n'est plus en travaux depuis 1941).

 

 

C-MountRushmore 4828S

est-ce que je vais encore choisir la file d'attente la plus longue ?

 

 

Nous nous garons au parking Washington (l'autre est le parking Lincoln) et nous suivons le flot de touristes. Il y a un monde fou, le soleil tape, je suis a deux doigts de defaillir.

 

C-MountRushmore 4830S

le voila ce fameux Mt Rushmore Memorial, au bout de la "Avenue of Flags"

 

 

Juste avant l'avenue des drapeaux se trouvent un gift shop et un ice cream shop. La populace deambule autour de nous, contente, en se remplissant de glace et de soda. En bons touristes nous mitraillons comme des fous.

 

 

C-MountRushmore 4837S

vue d'ensemble des quatre tetes

 

Pour nous approcher autant qu'il est autorisé des tetes nous allons faire le tour du "Presidential Trail", un chemin amenagé dont la longueur, au-dela de l'entendement, garantit que seuls les plus courageux, les plus robustes, les plus endurants des americains s'y aventureront : un demi-mile. Un demi-mile, huit cent quatre metres et cinquante centimetres a l'ecart de la foule. Je savoure.

 

C-MountRushmore 4841S

au pied des tetes sur le Presidential Trail

 

De gauche a droite, nous avons :

  • George Washington, un des peres de l'independance des Etats-Unis et premier president de 1789 a 1797
  • Thomas Jefferson, auteur de la declaration d'independance, impliqué dans l'achat de la Louisiane a la France (ha ha ha !), troisieme president de 1801 a 1809
  • Theodore Roosevelt, 26eme president de 1901 a 1909 lors de l'essor economique du pays au debut du vingtieme siecle. Il fut moteur dans l'expansion des "national parks" et "national forests" aux Etats-Unis
  • Abraham Lincoln, a l'origine de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis et 16eme president de 1861 a 1865 pendant la guerre de Secession

Comme je ne peux pas m'empecher de commenter, j'indique que quitte a choisir un Roosevelt, j'aurais plutot pris Franklin Roosevelt, qui sortit les Etats-Unis de la grande depression, fonda la Social Security (si si, on parle bien des US !), et seul president elu quatre fois, entre 1933 et 1945. Oh et puis la sculpture de Jefferson ressemble furieusement a Robert Plant, le chanteur de Led Zeppelin. Et si j'ecoutais quelques chansons de Led Zeppelin ? Ca me detendrait.

 

 

C-MountRushmore 4854Sc

C2 admire les tetes

 

 

 

C-MountRushmore 4857S

oh ! On peut meme apercevoir des tetes de presidents en se baladant sur Presidential Trail !

 

 

Bien que la section finale du Presidential Trail soit qualifiee de 'strenuous' (ardue, fatigante), nous parvenons a en achever le parcours qui se termine sur l'atelier de Borglum. A l'interieur un ranger explique au petit groupe d'une visite organisee comment un sculpteur parvient a graver une montagne a coup de mathematiques et de marteaux-piqueurs - et de travailleurs n'ayant pas peur du vide... J'ecoute d'une oreille distraite en inspectant la maquette en platre du "hall of records" imaginé par Zorglum, une salle des archives jamais achevee. Ah, j'aimerais bien la visiter, et je serais pret a grimper un ou deux strenuous chemins pour y arriver. Une autre fois peut-etre...

Nous retournons vers la civilisation et son abondante population toutes couleurs confondues qui s'agite en beant d'admiration devant quatre visages sculptés dans la roche. Je vais m'asseoir quelques minutes sur un gradin de la "Grand View Terrace" pour admirer la Grande Vue.

 

 

C-MountRushmore 4863Sb

ZPP fait une pause

 

 

Vous me connaissez n'est-ce pas ? Vous ne serez pas surpris lorsque j'irai gloser sur le gift shop du Mt Rushmore ? Ok, allons-y !

 

 

C-MountRushmore 4867S

des produits de qualité a perte de vue

 

En guise de qualité, mes ami(e)s, il est possible d'acheter au Mt Rushmore des representations du Mt Rushmore dans a peu pres toutes les formes connues de la matiere sur cette planete, a l'exception de l'uranium en raison des risques inconsideres de proliferation d'armes de destruction massive dont nous avons tant entendu parler en 2003.

 

C-MountRushmore 4865S

du bon Mt Rushmore a toutes les sauces !

 

 

 

 

C-MountRushmore 4866S

ok...

 

Donc, si je recapitule, je peux traverser un ocean et la moitie d'un continent pour acheter un objet en je-ne-sais-pas-quoi representant le Mt Rushmore, objet ayant lui-meme traversé un ocean et la moitie d'un continent. Mais alors, qui est le voyageur ? Qui est le souvenir ? L'objet ou moi ? Des fois je me demande "what's the point", et puis la seconde suivante je m'achete un magnet en plastique fabriqué en Chine representant le Mt Rushmore. What's the point ?

Apres environ une heure sur place nous faisons nos adieux a George Thomas Theodore Abraham et nous retournons a la voiture, ou regne une intense chaleur. La clim' n'est pas le point fort de notre Nissan Versa mais ca n'est pas un probleme. J'ai justement achete deux gants de cuisine "I ♥ Mt Rushmore very much" qui me permettent d'attraper le volant en evitant les brulures.

Pour finir la journee nous n'avons plus que vingt-cinq miles a conduire jusqu'a notre hotel a Rapid City, deuxieme plus grande ville du South Dakota, dans une vallee en bas des Black Hills. Sur la route se trouve le village de Keystone, fondé par et pour l'industrie miniere en 1891, et desormais un amas flashy de restaurants, hotels en tous genres, gift shops, attractions touristiques plus ou moins douteuses, bref une "resort town" typique des US. Je vous laisse lire l'histoire fascinante de cette bourgade sur cette page.

 

 

C-MountRushmore 4872S

Welcome to Keystone ! On ne sait pas ou donner de la tete    

 

 

C-MountRushmore 4871Sb

dans Winter St a Keystone, SD

 

 

C-MountRushmore 4875S

ca c'est chouette ! Une vieille usine en ruine

 

Apres Keystone nous descendons tranquillement dans la vallee vers Rapid City.

 

C-MountRushmore 4886S

la plaine de Rapid City, SD

 

 

A Rapid City nous restons sur notre lancee de ne pas nous adapter au fuseau horaire "Mountain Time", en restant decalés de deux heures avec les locaux. Nous dinons tot (dans un restaurant mongol !) et nous allons faire dodo tout aussi tot, apres une journee bien remplie. Cette nuit je vais rever d'un president americain a dos de bison gravé dans la montagne.

 

Bilan du jour : 195 miles (314 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 432 miles (695 km) depuis l'aeroport de Denver. Bonne nuit !

 

article suivant 5/23

Voir les 2 commentaires
Ecrire un commentaire
Jeudi 19 juin 2014 4 19 /06 /Juin /2014 14:00

Publié dans : road trip Mountain

article precedent 2/23

 

Notre premiere ration de bisons (en photo, pas en saucisse !) nous a mis en appetit, et nous reprenons la route apres notre visite des grottes du Wind Cave NP, affamés de decouvertes.

 

B-CrazyHorse 4708S

en parlant de decouverte... ceci est une Snyder ST600-C. Marrant, non ? 

 

Sur le parking, non loin de la Snyder de 34 chevaux, trone un Ford F350 Super Duty, dont le moteur me met l'eau a la bouche : "6.7L Power Stroke". 6.7L ca n'est (certainement) pas la consommation, c'est la cylindree. Nous voila en presence d'un vehicule privé dont le moteur diesel developpe 400 chevaux et un couple de 1100 Nm. Pour vous donner quelques points de comparaison, lorsque vous circulez, detendus, sur l'A7 en direction du sud et de la plage et que vous doublez un gros camion avec sa remorque de quatorze metres, ce camion peut tout a fait avoir la meme puissance, et le double de couple. Le double de couple ? Oui ! Sauf que le F350 Super Duty de nos amis americains ne tracte pas trente tonnes, mais trimballe seulement quelques passagers pour euh... un nombre inavouable de pounds. J'ajoute que Ford propose ce modele avec un reservoir de cent quarante (si si si) litres. Bien. Nous allons nous contenter de notre Nissan Versa poussive.

 

 

B-CrazyHorse 4713S

un dernier bison pour la route

 

 

B-CrazyHorse 4711S

quelques collines en quittant le Wind Cave NP

 

 

Au depart du Wind Cave NP nous pensons rouler tranquillement jusqu'a notre prochaine destination, mais c'est sans compter sur une plaie qui affecte les routes de toute la planete, du moins pour les quelques pays que j'ai pu en visiter. Nous ne roulons donc pas sereinement, en raison d'un (seul ! unique !) camping-car, qui a decide de passer ses vacances au meme endroit que nous, et qui serpente environ au tiers de la vitesse limite sur la route sinueuse qui traverse Wind Cave NP et Custer State Park. Il se pourrait aussi que j'aie ete stupide de vouloir emprunter cette petite route (SD-87, voir la carte de notre voyage ici) plutot que de suivre l'evidente US-385 pour arriver a notre prochaine etape, mais je pensais prendre une route plus excitante. C'est reussi.

 

B-CrazyHorse 4714S

je suis excite, sur les nerfs, pret a exploser, derriere un camping-car (oui, qui tracte meme une bagnole !)

 

 

B-CrazyHorse 4723S

ouf ! Nous avons reussi a le doubler

 

 

B-CrazyHorse 4730S

sur la SD-87 dans les Black Hills

 

Au bout d'un moment la SD-87 rejoint la US-16A que nous prenons vers l'ouest. Ma carte papier m'indique que cette route est 'scenic' (pittoresque, touristique). Nous arrivons a un petit lac.

 

 

B-CrazyHorse 4740S

Stockade Lake

 

 

J'ai du mal a trouver des informations sur ce Stockade Lake. En regardant du ciel avec Google Maps il me semble que c'est un lac artificiel formé par un barrage sur la French Creek river. Le nom "Stockade Lake" doit lui venir d'un petit groupe de maisons protegees par une grosse palissade (stockade en anglais), construit sur les rives de la riviere French Creek en decembre 1874 par des chercheurs d'or menés par un certain Gordon. On peut apprendre sur ce site (et sur les panneaux explicatifs a cote de la stockade) que pendant l'expedition militaire du general Custer en 1874 de l'or fut decouvert dans les Black Hills, ce qui attira des hordes de prospecteurs. Cette ruee vers l'or marqua la fin, si j'ai bien tout compris, du traite de Fort Laramie, datant de 1868 et qui avait cree une immense 'reserve' indienne, incluant les Black Hills et interdisant toute colonisation par les blancs. En 1877 un 'accord' (non signé par les indiens) redessina les frontieres de la reserve en otant les Black Hills.

 

 

B-CrazyHorse 4749S

la fameuse 'Gordon Stockade' - plus exactement, sa troisieme reconstitution

 

 

B-CrazyHorse 4761S

B-CrazyHorse 4760S

il ne manque qu'internet ! Quel confort !

 

 

Quelques miles apres Stockade Lake nous traversons la bourgade de Custer, ou nous retrouvons la US-385. Custer est accueillante puisqu'on y trouve un Subway. C'est parfait pour le dejeuner. Miam.

 

B-CrazyHorse 4772S

a Custer, une ancienne banque

 

 

Dans les Black Hills Mountains, entre Custer et Rapid City, se trouvent deux monuments gravés dans la montagne. L'un des deux, Mount Rushmore National Memorial, est mondialement connu : il s'agit des fameuses "tetes de presidents". L'autre monument est moins connu, et me semble etre une reponse directe au premier, le mont Rushmore etant considere territoire sacré par les indiens. Ce deuxieme monument est le Crazy Horse Memorial, je cite "la plus grande statue du monde sculptee dans une montagne". Contrairement au Mount Rushmore, achevé en 1941, Crazy Horse est un chantier en cours depuis 1947, quand le sculpteur Korczak Ziolkowski (né a Boston) accepta l'invitation du chef indien Standing Bear de s'occuper du projet. Le sculpteur refusa a plusieurs reprises des fonds federaux, considerant que son oeuvre ne devait etre construite que grace a "l'interet public" (c'est-a-dire, faire payer un droit d'acces au site pour les visiteurs), ce qui explique la lenteur des travaux.

Crazy Horse etait un chef indien Lakota qui partit en guerre contre l'armee americaine pour defendre les interets indiens dans la region lorsque le traite de Fort Laramie commenca a partir en lambeaux dans les annees 1870. Present lors de la bataille de Little Bighorn, ou les indiens infligerent une deculottee aux ricains et ou le fameux general Custer fut tué, il finit par se rendre en 1877 et fut tué dans des circonstances floues en septembre de la meme annee.

A l'heure ou j'ecris cet article, le site de Crazy Horse consiste en une grande route d'acces, un immense parking, un grand visitor center/gifts shop, et, gravee dans la montagne, une tete. Les plans de developpement sont toutefois grandioses : en plus de la statue qui devrait representer presque tout Crazy Horse et la moitie de son cheval, la Crazy Horse Memorial Foundation veut construire un musee, une universite (deja en activite) et un "medical training center". Payons nos $22 de droit d'acces et allons voir tout cela de plus pres.

 

B-CrazyHorse 4779S

a l'approche du site sur la US-385. Regardez bien au milieu de la photo pour reperer la tete de Crazy Horse

 

 

B-CrazyHorse 4793S

la sculpture de Crazy Horse

 

 

Sur la photo ci-dessus vous pouvez bien voir la tete du chef indien. La tete de son cheval est dessinée en traits blancs sur la falaise. Plusieurs sculptures de tailles variables permettent de se faire une idee de l'oeuvre finale.

 

 

B-CrazyHorse 4805S  

B-CrazyHorse 4790S

deux sculptures completes de Crazy Horse

 

 

Pendant que C2 furete dans le magasin de souvenirs nous voyons passer des indiens en costume. Lorsque nous sortons prendre des photos dehors ils sont en plein dans leur representation. Je suis toujours tres ambivalent dans ces situations : m'interesser au spectacle, ou eviter ce que je crains toujours n'etre qu'un numero artificiel pour americains naifs ? Tout n'est pas perdu lorsque j'entends un des indiens declarer aux spectacteurs "these mountains belong to all of us !" et recevoir des applaudissements en retour. Faisons la paix !

C2 ne trouve rien a sa convenance, nous quittons donc Crazy Horse sans avoir contribue de quelques dollars supplementaires a leur grand projet. Revenir ici dans vingt ans aurait plus d'interet que de retourner au mont Rushmore, puisque je pourrai admirer leurs progres dans la montagne !

 

article suivant 4/23

Voir les 1 commentaires
Ecrire un commentaire

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés